Une alarme anti intrusion est un système électronique conçu pour détecter toute entrée non autorisée dans un bâtiment ou/et une zone.

Son but est de protéger des biens ou/et des personnes.

Quelque soit la marque, normes européennes (CE) ou NFa2p, 2 choses sont primordiales :

  • positionnement des détecteurs
  • visibilité extérieure pour la dissuasion

Le positionnement : Généralement on prend en compte les axes de passages comme le couloir amenant aux pièces de vie, la porte d’entrée, voir le garage et la véranda.

De ce fait, pour une maison classique (100m²), les détecteurs volumétriques sont placés dans le salon, le couloir, voir le garage. Le contacteur est situé sur la porte d’entrée et éventuellement celle de derrière.

Le plan ci dessous en exemple ne tient pas compte de différents éléments pouvant gêner la détection comme un poêle à bois, une climatisation, un halogène ou une plante par exemple. Il faut également tenir compte de la présence d’un animal, pour toutes ces raisons il est difficile de faire un devis sur plan.

Il faut de préférence mettre la centrale vers le milieu de la maison et qu’elle soit toujours protégée sous un détecteur volumétrique.

La détection extérieure est plus délicate car il faut tenir compte de la végétation. Généralement on utilise des détecteurs de mouvements à double faisceau qui limitent énormément les fausses détections, mais une branche une herbe haute ou un feuillage au vent et c’est le déclenchement assuré car ce type de détecteur se positionne entre 1m et 1m20 en hauteur. Il est possible d’étendre la portée des détecteurs à l’aide de répéteurs de signal radio de la marque de l’alarme.

Il est possible suivant les marques d’isoler pour la nuit par exemple une zone ou plusieurs dites « périmétriques » ou mode partiel, c’est à dire que vous pouvez bouger la nuit dans votre maison mais le garage ou les fenêtres de certaines pièces seront mises sous alarme.

La dissuasion : Faire comprendre rapidement par un visuel que cette maison ou entreprise est protégée.

Le mieux est de placer une sirène extérieure bien en vue de la route sur la façade de la maison. En cas de repérage, elle sert de dissuasion, surtout s’il y a présence d’une caméra à côté.

L’affichage par plaquette ou autocollant est conseillé dans la mesure où elles ne sont pas basiques, comme celles que l’on trouve sur internet. Le nom de l’installateur assure généralement de la réalité d’une présence d’alarme.


Les types de détecteurs :

Les plus connus et utilisés :

  • contact d’ouverture (porte, fenêtre ou sabot pour un store de garage)
  • volumétrique qui détecte le mouvement, voir également la chaleur

Nous trouvons aussi les détecteurs de fumée, chaleur, CO², choc, bris de vitre, inondation, barrière …


Le budget :

  • Achat : Énorme variation entre les marques, sans compter le cout de l’installation, allant de 300 à 2000€ TTC pour une configuration de site très simple.
  • Contrat de maintenance : Avis personnel c’est obsolète, la plupart des systèmes radio ont des détecteurs fonctionnant 2 à 3 ans avec la même pile (souvent une CR123), pouvant etre ramené à 1 an par exemple dans un  bureau d’accueil. De plus, il suffit régulièrement (1 fois par mois minimum) d’enlever les toiles d’araignées de devant les détecteurs volumétriques pour éviter les fausses alarmes. Concernant ce changement de pile, l’utilisateur peut le faire lui même ce n’est pas compliqué, on met la centrale en mode « service » ou on l’éteint suivant la procédure et on peut ensuite ouvrir le détecteur sans risque. Attention toutefois pour la sirène qui possède une auto protection à l’ouverture.
  • Contrat de télésurveillance : suivant les besoins ! Une alarme peut vous prévenir directement et immédiatement sur votre téléphone pour 5 à 8€ par mois seulement sans data (envoi de photo par exemple, mais si l’alarme est reliée à internet cela ne coute rien) . Un voisin peut venir faire le tour extérieur de votre maison pour regarder de loin s’il y a intrusion. En cas de présence de photo ou vidéo vous avez ce que l’on appelle la levée de doute, et vous pouvez prévenir à ce moment là les forces de police ou de gendarmerie.
  • L’installation par une entreprise : le cout va varier suivant les marques.

Il est intéressant de choisir une alarme qui est reliée à internet et sur laquelle l’installateur peut s’y connecter à distance.  En clair, il peut résoudre des problemes ou questions sans facturer un cout de déplacement et de main d’oeuvre !

Pour une société ou administration, l’installateur peut créer ou supprimer à distance des utilisateurs, toujours pratique de travailler sur de l’alphanumérique avec un ordinateur plutot que directement sur le clavier numérique de la centrale.


Armement et désarmement de la centrale d’alarme :

  • clavier à code/badge à l’entrée
  • télécommande
  • a distance avec l’appli du téléphone ou par appel/SMS

L’importance d’un module GSM :

En cas de coupure de courant, donc d’internet, vous serez prévenu par appel téléphonique ou SMS.

On trouve désormais des cartes GSM spéciales alarme (M2M) en dessous des 5€ par mois.


Pourquoi toujours demander le code administrateur à votre installateur ?

Simplement si l’artisan ou la société est amenée à fermer, un autre installateur pourra intervenir sur votre alarme. En effet, suivant les marques il faut démonter tous les détecteurs et sirènes pour refaire l’appareillage des éléments sur la centrale en cas de remise à zéro du système afin récupérer les codes d’origine, ce qui implique un cout supplémentaire en terme de temps d’intervention.